KARINE WALD

Étonnant, pénétrant, voire captivant, chaque regard des portraits peints par Karine Wald ajoute une force supplémentaire à ces gueules déjà uniques de la pop culture.
À en perdre ses moyens, l’ineffable puissance qui se dégage de ces visages est obtenue par une méticuleuse et habile technique qui vacille entre l’influence du portrait classique et le renouveau visuel. Nous pouvons penser aux fameux portraits Harcourt, tant les poses et la lumière semblent être traitées de la même façon que les grands studios photographiques qui ont marqué l’histoire du cinéma français. La célébrité pose, la célébrité s’affiche, la voici qu’elle s’inscrit dans une représentation unique.
Mais l’artiste-peintre s’évertue à puiser dans l’histoire de l’art pour y déceler les secrets du clair-obscur et de son éternelle puissance à révéler une seconde nature à chaque sujet dépeint. Du grand graveur Dürer au pointillisme de Signac, Karine Wald s’échappe du simple mimétisme, pour réincarner cet effet post-impressionniste consistant à moduler la lumière sur un fond d’ombre, suggérant ainsi le relief et la profondeur.
La peinture est précise, la matière est voluptueuse. La touche picturale de Karine Wald rend grâce à Romy Schneider, Karl Lagerfeld, Amy Winehouse, Kate Moss, Olivier Rousteing et également des visages inconnus, comme jamais un appareil artificiel n’aurait pu le faire.

© Courtesy Karine Wald / Hadjez

Changer la langue
Panier